Tourisme, quel Vercors voulons nous ?

, par Gil Borel

Gil Borel a été invité à la présentation aux élus de la communauté des communes par Christian Morin (Conseiller départemental) du projet des "Sublimes routes du Vercors".
Craignant que ce projet n’augmente encore le tourisme motorisé sur le massif et en particulier les problématiques aiguë liés au bruit des motos, il nous livre ici son opinion.

Nuisances des motards : il faut agir !

 

"2016 Paint the Town Teal motorcycle ride"
by 108th Air Defense Artillery Brigade
CC BY-NC-SA 2.0

L’hiver est encore bien là, mais le printemps arrivera vite. Depuis plus de 2 ans j’alerte les élus sur la problématique des nuisances créées par les motards (bruit, vitesse, stationnement …) et subies par les les habitants, sans que rien ne se soit passé jusqu’à ces deniers jours. 
J’ai appris récemment le projet de création d’un pôle motos à Valence . Un qui site comprendra un bar à motards et une agence de voyage pour "faire venir des Parisiens" et " leur faire découvrir le Vercors et son air pur ...". A noter qu’il y a également un "bar" à motos en construction au rond point de Saint-Just-de-Claix. Une fois de plus, loin de moi l’idée d’interdire quoi que ce soit, mais seulement de faire respecter les lois à certains motards (bruit, vitesse, stationnement ...) . 
Parallèlement les départements de l’Isère et de la Drôme, les intercommunalités et le Parc du Vercors ont lancé un projet de valorisation de « routes sublimes du Vercors » .
A ce jour, le projet comprend :
◦ des aménagements en bords de route (certes intégrés aux paysages mais sans doute d’un coût exorbitants)
◦ de beaux écrits mais je ne vois aucun lien avec la protection, les bons usages à appliquer sur ces sublimes routes... notamment à destinations des véhicules motorisés .

Quid des éventuelles priorités données aux aménagements réalisés à destinations des mobilités douces ? Je continue de croire qu’il y a un vrai risque à augmenter de façon importante le flux de véhicules (déjà très important) motorisés avec leur lots de motos & voitures trop bruyantes. 

Un investissement énorme pour quel résultat ?

Pourquoi modifier une nature qui se suffit à elle même et faire du Vercors (un PNR pour combien de temps encore ?) un circuit pour automobilistes/motards . Une véritable aubaine pour ce public, qui pourra traverser le Vercors gratuitement, profiter de notre belle nature, se remplir les poumons d’air pur et saturer les notre de gaz d’échappement et simplement rendre invivable la "vie" des habitants résidant notamment en centres bourgs. Quel budget pour tout ça ? Il y aurait sans doute mieux à faire avec cet argent . Certains territoires, car cette problématique est en train de gagner toute l’Europe, ont déjà pris des lois très restrictives et il est grands temps, au minimum, de montrer aux motards délinquants qu’ils ne sont pas sur une terre d’impunité généralisée.

Quelle triste image pour le Vercors

Le Vercors par un manque de cohérence dans son image risque de se perdre. Quel dommage !
Depuis 30 ans je travaille et je vie du tourisme. La clientèle qui fréquente le Vercors ne demande certainement pas ce genre d’aménagements . Alors que l’on parle de développement de tourisme doux, que certains territoires (avec moins d’atouts que le notre) s’empare avec passion et professionnalisme de cette cible de clientèle, nous, à contre courant de tout, nous favorisons un tourisme de passage pour les véhicules motorisés. Les cyclos et randonneurs qui fréquentent et séjournent sur le Vercors commencent déjà à se plaindre de cette évolution. Ces hordes de motos feront la joie de quelques restaurateurs mais fuir des randonneurs excédés, des cyclistes qui se sentent en danger et impacteront de nombreux habitants surtout dans les bourgs ... 
Le Vercors vie, en partie, depuis des années, d’une activité touristique avec notamment des centres de vacances qui pérennisent plus que tous autres des emplois à l’année et sincèrement je ne pense pas que la fréquentation de moto soit vitale pour notre économie. De plus , il me semble primordiale de maintenir en vie notre ruralité ( et donc l’agriculture nourricière locale) qui se lie parfaitement avec un projet de tourisme 4 saisons .

Dernières nouvelles

La problématique des moto va être évoquée au bureau du Parc et une une prise de conscience des Maires du Vercors Drôme semble se dessiner. Ne relâchons pas notre vigilance pour que des actions soient rapidement engagées. Une mobilisation pour que notre territoire ne devienne pas simple lieu de passage, un circuit automobile/motos bien loin des belles images présentées dans le journal du Parc et nos diverses éditions/guides touristiques. 

Le Vercors Drôme avait encore une spécificité et je crois bien que l’on va vers la fin de celle-ci.
Nous ne pouvons sans doute que dire adieux à notre beau Vercors, un écrin, une île comme l’ont écrit certain.

Gil Borel

Pour aller plus loin :
Un article de Corinne Morel-Darleux (Conseillère régionale) dans le journal Reporterre qui va dans le sens du coup de gueule de Gil : https://reporterre.net/L-orchestre-du-vivant-aneanti-par-le-brouhaha-motorise

Cet article nous exprime une opinion teintée d’une certaine colère de Gil.
Une discussion sur l’agriculture que nous voulons sur le Vercors est en chantier sur le site Vertacollectif.
Ce texte de Gil est une excellente introduction au tourisme que nous ne voulons pas (un Vercors transformé en circuit pour les loisirs motorisés, sur la route, mais aussi sur les chemins).
Ce peut-être une bonne base pour une réflexion sur le modèle de tourisme que nous voulons proposer.
A vos plumes.

Eric Charron

Documents joints

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.